Tournées & concerts

Kraftwerk à Tokyo : récit d'une immersion sonore avec d&b Soundscape et le système KSL.

© Masanori Doi 1/3
© Masanori Doi 2/3
3/3

En april 2019, Kraftwerk a donné quatre concerts à guichets fermés à Tokyo. d&b audiotechnik Japon a fourni les solutions retenues pour la sonorisation d'Orchard Hall, l'un des quatre sites du complexe Bunkamura. Les solutions comprenaient des enceintes KSL avec des amplificateurs D80 et d&b Soundscape dans le but de reproduire une immersion sonore qui a particulièrement impressionné le public. Pour la première fois au monde, KSL et Soundscape étaient associés pour compléter l'expérience visuelle en 3D proposées dans les concerts de Kraftwerk.

KSL en XXL

Les cinq rangées d'enceintes KSL suspendus lors des concerts comprenaient chacun six KSL8 (en haut) et deux KSL12 (en bas). Chaque rangée abritait deux SL-SUB, suspendus eux aussi. Les caissons de graves complétaient les rangées de KSL dans les basses fréquences et diffusaient des graves puissants et parfaitement répartis sur l'ensemble de la salle.

Les systèmes KSL étaient par ailleurs pilotés à l'aide de d&b ArrayProcessing. Grâce à ArrayProcessing, tous les spectateurs d'Orchard Hall, y compris ceux des balcons, ont pu bénéficier de la même expérience sonore de grande qualité, où qu'ils soient assis.

La reproduction surround était assurée par vingt enceintes de source ponctuelle de la Série-Y de d&b, et plus précisément de six Y10P (110° x 40°) et quatorze Y7P (75° x 40°), réparties sur sept positions latérales et six en fond de salle.

Les enceintes d&b étaient alimentées par 32 amplificateurs D80 hautes performances à quatre canaux. Leurs modules DSP intégrés ont permis d'assurer l'égalisation du système. Le signal était acheminé jusqu'aux amplis par quatre passerelles réseau DS10.

La société MSI JAPAN était responsable de la mise à disposition de l'équipement technique des concerts de Kraftwerk au Japan, et Arxiduc Audio Co. Ltd. & d&b Japon des enceintes KSL et les caissons SL-SUB.

d&b DS100 avec En-Scene et En-Space

Le concept audio-visuel a gratifié les spectateurs d'une projection stéréoscopique en 3D enrichie d'une expérience audio en immersion. Ceci a été rendu possible par l'association d'un moteur de signal d&b DS100 couplé par MADI à un système de mixage. Serge Gräfe contrôlait les signaux individuels par le biais de l'interface En-Scene fournie par le logiciel de commande à distance R1.

Outre En-Scene, Serge Gräfe a également utilisé l'outil d'émulation de salle En-Space pour les concerts de Tokyo. "J'adore ce truc", sourit-il. "Juste un exemple : Sur Spacelab, j'adore déplacer les pads synthétiques d'En-Space. Ça donne un son vraiment cool. En-Space génère des caractéristiques acoustiques qui me sont inaccessibles avec la réverbération stéréo conventionnelle."

Une équipe de rêve : Soundscape & KSL

© Masanori Doi

Craig Lovell, membre de l'équipe technique des concerts de Tokyo, explique : "Les concerts de Kraftwerk ici à Tokyo étaient très impressionnants. L'utilisation de Soundscape me donne toujours le sourire, y compris cette fois. Soundscape ouvre tout un univers de liberté de création à laquelle on n'a pas accès dans des configurations gauche/droite traditionnelles. C'est en quelque sorte une trame sonore sur laquelle on fait ce qu'on veut. Il y a suffisamment d'espace pour placer les sources où l'on veut sur scène, sans qu'il soit nécessaire d'opérer des ajustements significatives dans l'égalisation pour les intégrer au message. Le contenu surround a encore rehaussé les performances de l'ensemble. Tout en subtilité et en harmonie parfaite avec les graphismes en 3D."

Comme Serge Gräfe l'explique : "Les concerts de Tokyo m'ont permis d'utiliser les enceintes d&b KSL pour la première fois. J'apprécie vraiment l'équilibre de l'image sonore, et encore plus l'atténuation distincte vers l'arrière. De plus, j'ai été frappé par la finesse de la résolution de la KSL. La restitution des aigus est tout simplement inouïe. Aujourd'hui, le Système KSL et Soundscape constitue mon association préférée."