Tournées et concerts

First Aid Kit lance sa tournée avec KSL à l'Ericsson Globe Arena.

© Timothy Gottlieb

Le duo folk suédois First Aid Kit a donné l'un des plus grands concerts de sa jeune carrière en janvier 2019, sous la coupole hémisphérique de l'Ericsson Globe de Stockholm, devant des milliers de fans époustouflés. Ce concert était l'événement phare de la tournée mondiale du groupe, organisée à l'occasion de la sortie de son quatrième album, Ruins. 

Cette représentation jouée à guichets fermés était aussi le premier concert suédois du Système KSL de d&b, installé pour la première fois par Soundforce Scandinavia, fournisseur de systèmes de sonorisation de concerts, qui avait acheté le KSL auprès d'Arva Trading.

La Série-SL est un système d'une mise en œuvre très rapide, souple, et avec assez peu de boîtiers, on couvre l'ensemble du Globe.Anders Molund, technicien système de Soundforce

Anders Molund, technicien système de Soundforce, accompagnait déjà le groupe dans sa tournée scandinave : « La production du groupe voulait utiliser la Série SL, et nous venions de prendre livraison du Système KSL. C'était comme un cadeau de Noël. J'ai donc suggéré l'utilisation d'un système GSL, KSL et SL-SUB pour le concert du Globe. »

Anders Molund a conçu une solution KSL et GSL pour la tournée. Les rangées principales (gauche-droite) étaient composées de GSL8 et de GSL12, complétées par des rangées suspendues de KSL8 et de KSL12, le remplissage avant étant assuré par des d&b Série-V. La section amplification était pour sa part confiée à plusieurs D80 avec une passerelle réseau audio DS10.

Les rangées de KSL impressionnent par leur rendement, par leurs capacités à toutes les fréquences, et par la richesse et l'équilibre de leur son, même de loin. Leur caractère ressemble beaucoup à celui du plus grand Système GSL.Anders Molund, technicien système de Soundforce

Polyvalence de la Série SL

« La Série SL est un système d'une mise en œuvre très rapide, souple, et avec assez peu de boîtiers, on couvre l'ensemble du Globe », poursuit-il. « Les rangées de KSL impressionnent par leur rendement, par leurs capacités à toutes les fréquences, et par la richesse et l'équilibre de leur son, même de loin. Leur caractère ressemble beaucoup à celui du plus grand Système GSL.

La réponse en fréquence généreuse de la Série SL dans le bas du spectre permet de réduire le nombre de caissons à emmener en tournée. « On a utilisé 12 SL-SUB pour le Globe, pour 56 enceintes au total. Cela fait vraiment très peu de caissons », explique Molund. « La Série SL marque un net progrès par rapport à la plupart des systèmes existants en termes de clarté et de marge dynamique, dans toutes les fréquences, même si la différence est particulièrement sensible dans les aigus et les médiums. »

« La Série SL marque un net progrès par rapport à la plupart des systèmes existants en termes de clarté et de marge dynamique, dans toutes les fréquences. »Anders Molund, technicien système de Soundforce

Défis acoustiques

L'Ericsson Globe étant connu pour ses défis acoustiques, Molund et son équipe a mis au point des solutions logicielles intelligentes d&b. 

« Au Globe, j'ai tout de suite obtenu de très bons résultats avec les réglages découlant de mon fichier ArrayCalc, en ce qui concerne le délai et les niveaux », poursuit Molund. « Le passage de la couverture GSL à la couverture KSL est quasiment imperceptible lorsqu'on se déplace dans l'aréna. Ces qualités s'ajoutant aux bienfaits d'ArrayProcessing, la clarté des écoutes lointaines est bien meilleure, et dans la plupart des cas, il est inutile d'accrocher des rangées de délais là où vous aviez l'habitude de le faire. »

Björn Carlsson et Christoffer Pinnen Malmqvist ont aidé Anders Molund pour l'accrochage du Système SL. L'ingénieur Benkt Söderberg était aux commandes du concert de l'Ericsson Globe, aux côtés Nick Boulton de BCS Audio.

KSL et GSL présentent des performances assez similaires. En termes de contrôle et de réjection vers l’arrière, c’est certainement ce qui se fait de mieux en ce moment. Et cela nous facilite la vie sur scène.Nick Boulton, ingénieur-console chez BCS Audio

Régularité des tonalités et précision de la couverture

© Timothy Gottlieb
© Timothy Gottlieb

« La tonalité du KSL est d'une extrême régularité dans toute la zone de couverture, » ajoute Nick Boulton. « Cela veut dire que si le son est bon à la console, je peux être sûr que ce sera aussi le cas partout ailleurs, y compris aux places les moins chères situées en limite de couverture... »

Anders Molund détaille son analyse : « Les performances cardioïdes des GSL et KSL sont extrêmement bonnes. Cela aide vraiment à maîtriser les problèmes de contrôle des réverbérations de la salle, et le risque de voir les artistes subir des "retours" ou des "fuites" indésirables sur scène est presque nul. Même dans une petite salle à faible dégagement, là où les enceintes KSL sont accrochées très bas et presque "sur la scène", nous n'avons eu aucun problème à faire ressortir les voix et les guitares acoustiques, même au fond de la zone d'écoute, soit à quelque 45 à 50 mètres.

« La réjection cardioïde et la couverture précise sur toute la gamme de fréquences « nettoient » une grande partie du caractère « explosif » de l'arène et de ce « grondement » des basses fréquences que l'on constate si souvent dans de nombreux sites. »

Les performances cardioïdes des GSL et KSL sont extrêmement bonnes. La réjection cardioïde et la couverture précise sur toute la gamme de fréquences « nettoient » une grande partie du caractère « explosif » de l'arène et de ce « grondement » des basses fréquences que l'on constate si souvent dans de nombreux sites.Anders Molund, technicien système de Soundforce